Naviguer le Canal Rideau Notre première expérience de navigation de plaisance, racontée au jour le jour!

La navigation de plaisance avec Le Boat et Go to CanadaDu 24 au 30 mai 2019, nous avons testé pour vous la navigation de plaisance sur le canal Rideau (Ontario) en partenariat avec Le Boat. C’était notre toute première expérience de tourisme fluvial! Sept jours à rythme lent... Un bateau conçu pour profiter des incroyables paysages que nous avons traversés. Des vélos pour explorer les villes et villages alentours. Des kayaks pour atteindre les meilleurs spots pour observer la faune. Des jasettes avec les éclusiers, des visites insolites, des rencontres variées, et un tas de moments forts ou improbables! 

Dans ce premier article, nous vous racontons notre aventure au jour le jour! Vous saurez tout sur notre itinéraire au fil du Canal, notre prise en main progressive du bateau, l’évolution de notre état d’esprit, … et les moments forts du voyage, du plus inconfortable au plus magique!

Dans un second article à venir, nous partagerons différentes leçons que nous tirons de cette belle aventure! En espérant vous donner l’envie, à votre tour, d’inclure une expérience de navigation sur le Canal Rideau à votre prochain voyage au Canada!

Go to canada vous raconte sa première expérience de navigation!

   

Nos premiers pas en navigation

Vendredi 24 mai - Jour 1 sur le Canal Rideau  : de Smith Falls à Poonamalie

C’est aujourd’hui le grand jour! Les émotions se mêlent : impatience et gratitude de vivre une expérience toute nouvelle pour nous, mais néanmoins un petit nœud au ventre (allons-nous nous en sortir avec cet engin?) et un petit doute (sommes-nous faits pour vivre une semaine sur l’eau?). Oui, autant vous l’avouer, nous n’avions jamais vraiment envisagé le tourisme fluvial avant de faire la connaissance de Pierre et Amandine, de l’équipe Le Boat. Mais en revanche, partir à la découverte approfondie du Canal Rideau était dans nos cartons!

Dès 14h, nous nous présentons au bureau Le Boat, à Smith Falls, où l’accueil de Lisa est chaleureux! Notre instruction est prévue à 16h, ce qui nous laisse le temps de faire nos courses pour la semaine et d’explorer rapidement Smith Falls! Nous embarquons bagages, réserves de nourriture, kayaks et vélo sur le bateau, et commençons le tour du propriétaire! Wow : coup de cœur immédiat pour la fenestration du bateau….

L’instruction est effectuée par Sterling, avec calme et confiance! Il nous montre tout ce que nous devons savoir pour vivre une semaine sur ce bateau, du fonctionnement de la douche et des toilettes aux différents équipements à bord (cuisinière, frigo, chauffage, …). On passe ensuite aux instructions sur la conduite du bateau et sur la navigation : lire une carte de navigation pour planifier son itinéraire, reconnaître les balises et les bouées, repérer les postes d’éclusage et les endroits où passer la nuit, etc.

Vient le moment d’arrêter la théorie et de passer à la pratique! On passe au maniement du bateau : démarrage, marche avant, marche arrière, opérer un virage, faire un demi-tour, accoster à un quai, amarrer. Bernard, qui sera le capitaine, se sent très vite à l’aise avec la villa flottante! Quant à moi, désignée assistante de navigation, je m’initie à quelques nœuds et soumet à Stirling notre plan de navigation pour la semaine : rejoindre Seeley’s Bay, avec une incursion sur le canal Tay. Il approuve notre choix de faire de courtes étapes journalières, pour profiter pleinement de tout ce que nous trouverons sur notre route!

Ecolage avant notre première expérience de navigation sur le canal Rideau

L’instruction a été claire et efficace. Mais, pour des novices, cela fait quand même une foule d’informations à intégrer en peu de temps! Heureusement, divers manuels, cartes et documents sont disponibles sur le bateau pour nous remémorer tout cela, au besoin! Sterling nous estime prêts à naviguer. Vient alors LA fameuse question (il est 17h30, et les écluses ferment à 19h le vendredi à cette période de l’année) : comptez-vous passer la nuit ici à la marina ou partez-vous directement sur le canal? Ouche!

Quelques secondes d’hésitation. Un œil sur la carte pour identifier le premier point d’amarrage possible après Smith Falls. On se regarde, on pense pareil : mieux vaut ne pas reculer plus longtemps le départ et passer la nuit à se faire un film. On y va! Go!

Sterling nous dirige vers l’écluse située juste à la sortie de la base fluviale de Smith Falls (écluse détachée #31). Bernard accoste. J’amarre le bateau le temps de faire savoir à l’éclusier qu’on souhaite passer. Sterling descend à terre, nous souhaitant bon vent… et c’est là que nous comprenons soudain que le canal Rideau est à nous! C’est parti!

Go to canada raconte ses premiers miles à bord d'un bateau Le Boat

Premier passage d’écluse : check! Premiers miles de navigation, une bonne demi-heure, jusqu’à l’écluse #32 de Poonamalie, que nous franchissons aussi, avant de nous y arrêter pour la nuit. Les emplacements de Parcs Canada se trouvent dans un coin très vert et tranquille! Les éclusiers sont sympas, s’intéressent à notre itinéraire, nous conseillent les plus beaux spots environnants, puis quittent l’écluse, en nous laissant la clé d’accès aux toilettes. Il est 19h!

Balade de repérage, observation des oiseaux, souper au coucher de soleil… Nous comprenons que nous allons passer la première nuit sur le bateau, seuls au monde! Cela nous parait complètement fou (mais plutôt réjouissant)!

Vacances paisibles sur le canal rideau

Découverte du patrimoine exceptionnel du canal Rideau

   

Quand la navigation requiert encore toute notre attention!

Samedi 25 mai - Jour 2 sur le Canal Rideau : de Poonamalie à Perth

Un lever aux aurores nous permet de profiter de l’éveil de la nature environnante, et d’observer la faune de Poonamalie. Un régal : héron, carouge à épaulettes, paruline jaune, paruline à croupion jaune, tyran tritri et butors d’Amérique!

Observation de la faune sur le canal Rideau

Naviguer le Canal Rideau et observer les oiseaux!

Nous nous préparons un bon petit déjeuner de bûcheron! Ceux qui nous connaissent le savent : quel que soit le type de logement que nous testons, la cuisine (et son équipement) est un point d’attention que nous ne négligeons pas! Et le premier test est concluant, même si à ce stade, nous devons encore ouvrir chaque tiroir et armoire pour se rappeler où se trouve ce dont nous avons besoin. Les automatismes viendront plus tard, le départ est encore récent!

Rassasiés, nous sortons nos cartes de navigation (bien détaillées!) pour revoir notre itinéraire du jour, qui nous emmènera à Perth.

Préparer ses étapes de navigation sur le canal Rideau

Le temps est gris, mais la température agréable! Bernard choisit le poste de commande extérieur, d’où il dispose d’une meilleure vue pour diriger le bateau. Il est un peu plus de 10h, je largue les amarres. Nous quittons Poonamalie et naviguons sur le Lac Rideau Inférieur, avant de bifurquer sur le Canal Tay en passant les 2 écluses de Beveridges (#33 et #34). Passer une écluse devient déjà presqu’un jeu d’enfant : il faut dire que le personnel de Parcs Canada est attentif et aidant, en plus d’être décontracté et prêt à répondre à toutes nos questions!

Slow tourisme sur le Canal Rideau avec Go to Canada

Les postes d'éclusage, un joyau du canal Rideau

Nous voilà partis sur le Canal Tay, un embranchement du canal Rideau qui s'étend du poste d'éclusage de Beveridges à la ville de Perth, en traversant le vaste marais Tay. Ce merveilleux site d’observation des oiseaux nous subjugue… mais nous n’arrivons pas (encore) à en profiter pleinement car la navigation requiert toute notre attention : la profondeur de l’eau est faible par ici ; nous sommes focalisés sur la recherche des balises vertes et rouges entre lesquelles nous devons tracer notre chemin.

C’est alors que des pluies orageuses commencent à s’abattre sur le Canal, rendant notre tâche encore un peu plus ardue! Bon, puisque nous avons l’habitude d’être honnêtes, avouons que nous avons eu ici nos premières sueurs froides. La navigation sous la drache est difficile et nous accrochons des herbes (ou des algues) qui bloquent l’hélice. Le bateau est immobilisé. Restons zen, soyons positif : c’est le moment de tester le conseil téléphonique avec le technicien du Boat! Toujours aussi calme et efficace, notre ami Sterling! Quelques essais de marche avant, marche arrière… et Bernard nous dégage de là comme un pro! Nous pouvons à nouveau naviguer… mais voilà que le témoin de chaleur du moteur s’allume. Bernard arrête le moteur : fausse bonne idée, le bateau dérive vers la zone peu profonde et nous craignons de nous envaser. Il faut impérativement rallumer le moteur et replacer le bateau dans la zone de navigation. Le témoin est toujours allumé! Mais que faisons-nous dans cette galère? On respire. Bernard garde un calme olympien, refait plusieurs fois l’opération "couper le moteur pour le refroidir – rallumer le moteur avant de sortir de la zone de navigation" et tout-à coup, tout revient à la normale (sauf la météo).

Nous pouvons poursuivre doucement notre route, et nous arrivons dans la belle "vieille" ville de Perth (200 ans quand même) début d'après-midi, trempés comme des soupes ! Eh oui, rappelez-vous, nous avions choisi le poste de commande extérieur… et n’avons pas osé tenter la manœuvre de passage du poste extérieur au poste intérieur, en plein cœur du marais dans les conditions où nous l’avons traversé !

L’amarrage est facile près du Last Duel Park, à l’entrée de Perth. Et l’accueil y est exemplaire : nous pouvons utiliser le bloc de douches et les toilettes du camping proche pour économiser notre eau, nous avons le wifi et recevons toute une documentation sur ce qu’il faut voir et faire en ville! Tout cela nous fait bien vite oublier nos récentes péripéties! Entre les orages, nous aurons le temps de parcourir la ville aux jolies maisons de grès, à pied une première fois, puis à vélo en début de soirée! L’endroit est superbe et plutôt animé ; les habitants, accueillants, nous adressent facilement la parole pour savoir d’où nous venons. La nuit sera calme aussi, même si nous sommes à présent 3 bateaux au quai! On ne peut pas dire que ce soit la foule!

Vacances à Perth avec Go to CanadaAu bord du Rideau avec Go to Canada

Découvrez les belles villes du Rideau en Ontario!

Perth, une belle étape sur le canal Rideau!

Naviguer sur le Rideau avec Go to Canada

   

Nous apprenons à mieux gérer nos étapes de navigation!

Dimanche 26 mai - Jour 3 sur le Canal Rideau : de Perth à Rideau Ferry

Ce matin, nous sommes réveillés par nos voisins de bateau qui ont décidé de partir de bonne heure! Il est vrai qu’on nous a conseillé de naviguer le matin, car le principe "premier arrivé, premier servi" est de mise lorsqu’on arrive sur les sites d’amarrage pour la nuit! Mais vu la foule, nous ne pensons pas devoir nous presser à ce point!

Nous profitons de pancakes aux bleuets au petit déjeuner, et quittons Perth vers 9h. C'est l'été aujourd’hui (24°) et nous reprenons le canal Tay en sens inverse, avec cette fois la possibilité d'apprécier pleinement le marais et ses oiseaux! Petite photo commémorative en dépassant l’endroit qui nous a donné quelques frayeurs la veille!

Traversée du marais Tay en bateau de plaisance!

La navigation sur le Rideau, facile et agréable!

Naviguer sur le Canal Tay

Vacances en Ontario : au fil du canal Tay

A 10h30, nous atteignons déjà le poste d’éclusage de Beveridges, avec ses deux écluses situées à 500 m l’une de l’autre. Amarrage à la première écluse, coup de fil pour signaler notre intention de traverser; il ne faut que quelques minutes aux éclusiers pour arriver et manœuvrer les ouvrages d’art à la main, et avec le sourire! Nous repassons les deux écluses de Beveridges, pour mettre le cap vers Rideau Ferry, qui marque le passage du Lac Rideau Inférieur au lac Big Rideau, le plus grand du réseau.

Les écluses de Beveridges : un bijou du patrimoine canadien!

Rien de plus simple que de traverser une écluse en bateau!

La navigation sur le Rideau près de Rideau Ferry

Pour les novices que nous sommes, le repérage rapide des lieux, à l’arrivée dans une ville, n’est pas toujours évident! C’est le cas à Rideau Ferry, que nous approchons juste avant midi, et où tout nous parait immense après le canal Tay! Nous ne comprenons pas immédiatement où se trouve le quai public (sous le pont) et mettons le cap sur la marina, sachant que nous sommes autorisés à nous y rendre! Il faut dire qu’entrer dans une marina est un rien plus impressionnant que ce que nous avons vu jusque-là! Il y a pas mal de bateaux, et surtout (on est dimanche et c’est un des premiers jours chauds de la saison) beaucoup de monde sur et autour des bateaux. Face à tant de spectateurs potentiels, mieux vaut chercher la facilité. Par exemple : un emplacement bien large, à l’entrée de la marina, histoire de ne pas se faire remarquer! C’est ce que nous faisons. Mais nous apprendrons quelques minutes plus tard que cet emplacement est malheureusement réservé pour un autre bateau, qui arrivera fin de journée, et que nous devons déménager vers une autre zone (intérieure) de la marina… ou rejoindre le quai public. Découvrant celui-ci à quelques pas, facilement atteignable, totalement vide de surcroit, nous optons pour cette solution et nous amarrons sous le pont de Rideau Ferry !

Amarrage pour la nuit à Rideau Ferry

De nombreux quais publics à disposition des plaisanciers du Canal Rideau

Il fait chaud… et les fauteuils placés sur le quai sont invitants, pour une petite pause lecture et un peu de jasette avec les passants (dont un monsieur qui nous a repérés à Perth la veille et qui nous reconnait… c’est dire que nous ne passons pas inaperçus!). Plus tard, nous prendrons les vélos pour un tour de reconnaissance des environs, qui se résument à une station essence, un magasin, un restaurant, la marina et le quai public! C’est là que nous réalisons que nous aurions pu traîner à Perth ce matin, et y faire une belle sortie en kayak (l’endroit s’y prêtait merveilleusement bien, une fois l’orage passé!). Ou nous aurions pu poursuivre notre route jusque Portland, qui semble une étape plus intéressante. Petit manque de confiance de débutant sans doute : nous apprendrons à mieux gérer nos étapes, en triant mieux la masse d'informations touristiques reçues, sur base de nos propres envies. Et en relativisant les temps de navigation en fonction de l'achalandage réel du Canal (très calme en ce mois de mai) et de la météo! 

Tant pis! Nous trouvons notre bonheur sur place. Au petit magasin local, nous dénichons un bon vin blanc et de bonnes pâtisseries locales, pour accompagner notre souper! Nous voilà à nouveau seuls au quai pour la nuit, mais dans un environnement toutefois plus bruyant qu’à Poonamalie! Et, vu la journée que nous venons de passer, les moustiques sont de la fête! Il nous faudra dorénavant être plus vigilants à fermer les moustiquaires!

Rideau Ferry, étape sur le canal Rideau

Fin du jour sur le canal Rideau

   

A l'aise sur le bateau... même quand le vent se lève!

Lundi 27 mai - Jour 4 sur le Canal Rideau : de Rideau Ferry à Westport

C’est déjà le quatrième jour de voyage et nous nous sentons totalement à l’aise sur ce bateau. Bernard est aux anges sur son "engin" à la pointe de la technologie. Imaginez donc : le bateau peut même se déplacer en latéral pour amarrer facilement! Et moi, je suis impressionnée par l'espace et par le confort qu'on peut trouver sur un engin qui ne fait finalement que 11m sur 4,25m! Le lit est grand et confortable, la douche est spacieuse, le coin cuisine est bien pensé et très bien équipé. Et toujours cette fenestration incroyable qui nous donne l’impression de ne faire qu’un avec la nature environnante! 

Départ à 9h. Nous naviguons sur des espaces très larges, c’est impressionnant! De quoi nous convaincre en tout cas que le canal Rideau n’est pas un long couloir étroit (c’est ce qui vient en tête, généralement, quand on entend le mot canal) mais un véritable réseau de lacs reliés entre eux!

Le canal Rideau, un immense espace à naviguer!

Naviguer le Rideau avec Go to Canada et Le Boat

Nous arrivons au poste d'éclusage "The Narrows", aménagé à l'endroit où le lac Rideau ne fait "que" 45 m de large. Le vent souffle fort et l’amarrage avant l’écluse s’annonce mouvementé! Très vite, deux personnes sortent d’un bateau déjà en attente pour venir nous prêter main forte! Incroyable, cette solidarité que nous rencontrons partout!

Pour l’anecdote, c’est en voyant les nœuds d’amarrage faits pas ces personnes et la corde joliment repliée (indéniablement des pros; comme je regrette de ne pas avoir pris une photo!) que je me rends compte qu’il doit rester un petit stress à surmonter! Non, Carine, il est inutile de faire jusqu’à 5 nœuds nœuds superposés et d’enrouler la corde entière autour de l’amarre : le bateau ne se sauvera pas tout seul! Je vais devenir plus raisonnable! Puis passer du nœud en huit au nœud de cabestan!

Vacances zen sur le Canal Rideau avec Go to Canada

La navigation de plaisance au Canada, à essayer au moins une fois dans sa vie!

Jolis paysages du Canal Rideau

Les agents de Parcs Canada sont prêts à ouvrir l’écluse, et nous entrons dans le Lac Rideau Supérieur! Vers 12h30, nous atteignons le superbe village de Wesport, toujours par grand vent! L’entrée au port (une petite île, dont on ne peut pas faire le tour en bateau à cause d’un pont trop bas) est assez folklorique. Deux agents du port nous attendent et tentent de nous donner des consignes par mégaphone … mais le vent est tel qu’on ne comprend absolument rien. Heureusement, leurs larges gestes (nous invitant à aborder l’île par la gauche) sont sans équivoque! Leur aide à l’amarrage est précieuse également, tellement le courant est fort à cet endroit! Bienvenue à Westport… et nous sommes briefés sur ce que nous ne devons pas rater durant notre séjour ici!

Westport, une belle étape en vacances le long du Canal Rideau

Après un lunch rapide, nous partons pour un tour de reconnaissance du village! Un très beau coin (jolies maisons, demeures historiques, beaux paysages), tous les services utiles en prime (boutiques, restaurant, épicerie … ). Zut, la boulangerie et la brasserie, qui nous ont été recommandées, sont toutes deux fermées (on est lundi). Qu’à cela ne tienne, l’endroit est reconnu pour la randonnée sur la Piste Rideau! Nous nous lançons à l’assaut du Spy Rock, qui nous offre une vue superbe sur Westport et les Lacs Rideau. Reconnaissez-vous notre bateau amarré au port? Oui, bien vu, nous passerons à nouveau une nuit seuls au quai! Un régal!

Vue sur Westport depuis le Spy Rock - Go to Canada!

Seuls au port : les charmes de la navigation de plaisance hors saison!

   

Nous atteignons le point le plus élevé du Canal et dévorons les paysages!

Mardi 28 mai - Jour 5 sur le Canal Rideau : de Westport à Chaffey


Notre itinéraire du jour nous emmène de Westport à Chaffey. Nous alternons des lacs plus ou moins larges (Lac Rideau Supérieur, Lac Newboro, Lac Indien) et de petits passages étroits entre les arbres. Même si la pluie a repris, toute légère (cette fois, mon capitaine a repris le poste de pilotage intérieur!) nous sommes éblouis!

En cours de route, nous passons l'écluse de Newboro, l'une des 3 rares écluses automatiques sur les 47 que compte le canal. Cool d’être agent de Parcs Canada ici! Newboro est aussi le point le plus élevé du canal Rideau. D’ici, l’eau s’écoule vers le bas, tant en direction d’Ottawa (d’où nous venons) que de Kingston (vers où nous allons). Nous amorçons donc la "descente" du canal! Les bouées rouges et vertes qui guident notre route sont donc désormais inversées! Aïe! Aïe! Surtout, ne pas se tromper! Heureusement, les cartes de navigation sont claires! Et puis, il y a cette règle, que Sterling nous a apprise et que nous nous remémorons régulièrement : les bouées rouges à droite en direction de l’amont (et donc à gauche en direction de l’aval)! Simple, non?

Le Canal Rideau, idéal pour vivre votre première expérience de navigation

Nous ne nous arrêterons pas au village de Newboro, réputé pour être un bon spot pour les pêcheurs : il pleut! Mais nous continuons nos pérégrinations pittoresques entre lacs, baies et petits tronçons serrés! Un régal, que nous tentons d’étirer en ralentissant encore la vitesse de navigation! Le passage entre les lacs Newboro et Indien est spécialement magique!

A l'arrivée à Chaffey, juste avant l’écluse, nous trouvons un beau spot sous les arbres pour passer la nuit! Nous amarrons et partons à la découverte du poste d'éclusage, sublime. Le musée de la maison éclusière est malheureusement fermé pour la saison. Nous allons jeter un coup d’œil à l’ancien moulin tout proche, et prendre des photos de la nature envoutante.

Avec le Boat, vous passez votre nuit sur le canal Rideau en immersion dans la nature!

Le Canal Rideau, destination des amoureux de la nature!

Vacances actives : découvrez l'écluse de Chaffey sur le canal Rideau!

Vacances zen sur le canal Rideau avec Go to Canada

Le poste d'éclusage de Chaffey, un bijou du canal Rideau!

L’endroit est plutôt retiré, on peut carrément dire au milieu de nulle part! Mais pourquoi s'arrêter ici, allez-vous nous dire? Eh bien, nous sommes gourmands... et l'étape de Chaffey est toute proche du superbe restaurant L'Opinicon, qui fait la part belle aux produits locaux (et notamment, au vin de Westport, où nous logions la veille!). C’est là que nous passerons la soirée, dans un cadre d’une zénitude absolue!

Autour du canal Rideau, de belles adresses de terroir pour des vacances gourmandes!

Au fil du Canal Rideau, de jolies adresses de vacances en Ontario

Des vacances reposantes au cœur de la nature du Canal Rideau!

   

Quand naviguer est un jeu d'enfant, nous trouvons d'autres défis!

Mercredi 29 mai - Jour 6 sur le Canal Rideau : de Chaffey à Jones Falls

Ce matin, c’est grand soleil et nous quittons l'écluse de Chaffey sous la supervision des élèves des écoles du coin, en visite! Intrigués de connaître nos motivations à naviguer sur leur Canal, nous échangeons quelques temps avec eux et leurs professeurs, et leur promettons qu’ils apparaîtront sur une photo "pour la Belgique"!

Navigation de plaisance sur le canal Rideau!

Après une petite heure de navigation, nous faisons une halte au poste d'éclusage de Davis, probablement l'un des plus retirés et sereins du canal Rideau! Ici, la maison fortifiée du maître éclusier est la seule du canal à avoir conservé ses meurtrières de l’époque militaire. Un petit bijou!

Optez pour une croisière fluviale, en vacances avec Go to Canada!

Le Rideau, un patrimoine fabuleux pour des vacances intéressantes

Une nouvelle heure de navigation nous permet d'atteindre l'impressionnant poste de Jones Falls, considéré comme la merveille du Rideau.

Nous larguons les amarres dans une petite anse juste avant les écluses et partons à la découverte des lieux! La réputation du poste n’est pas surfaite : un remarquable barrage-voûte en pierres, une écluse supérieure, un bassin tournant et un escalier de 3 écluses, pour une dénivellation totale de 18m! Impressionnant. Tout cela évidemment dans un cadre incroyable, aussi tranquille que vert, rempli de bâtiments historiques à explorer.

Oser des vacances à la barre d'un bateau sur le Canal Rideau!

Jones falls, une merveille du Rideau à visiter lors de votre voyage au Canada!

Nous vivons plusieurs moments intenses à Jones Falls! Le palmarès du moment le plus improbable de la journée (voire du voyage!) revient certainement au sauvetage de carpes dans les écluses! Imaginez donc 6 carpes aventurières et courageuses, décidant de quitter le lac Whitefish, de remonter les 3 écluses en échelle de Jones Falls pour aller voguer dans le Lac Sand. Elles oublient toutefois qu'en semaine, les éclusiers terminent leur travail à 16h à cette saison. A l'heure fatidique, elles se trouvent dans l'écluse centrale, quasi à sec! Il n'est bien entendu pas question de les laisser une nuit dans d'aussi piètres conditions! Deux éclusiers (drôlement courageux, eux aussi!) mettent donc toute une stratégie en œuvre pour les faire redescendre. Lâchage d'eau depuis l'écluse supérieure (pour les faire reculer) et jet de bouée (pour les empêcher d'avancer) alternent pendant 20 bonnes minutes, sous nos yeux ébahis. Mais le résultat est à la hauteur des efforts : retour des carpes au lac Whitefish … avec quand même un bémol sur l’état d’épuisement des carpes à la fin de la manœuvre! Wow, que d'émotions!

Une croisière fluviale sur le Canal Rideau réserve toujours de belles surprises

Le moment le plus fabuleux de la journée est cependant notre longue et paisible sortie en kayak, en fin d’après-midi, en amont du poste d’éclusage! Nous croiserons un seul autre kayakiste, un homme du coin qui s’entraîne pour "Paddle the Rideau Canal" : un événement qui, comme son nom le laisse supposer, consiste à pagayer le Canal Rideau sur toute sa longueur entre Ottawa et Kingston. Un peu mieux entraîné que nous, on le verra arriver à la vitesse de l’éclair, s’arrêter pour papoter un bon moment avec nous, puis disparaître aussi vite qu’il était arrivé, non sans nous avoir invité à nous joindre à son entraînement. Ce que nous refusons poliment, comprenant assez rapidement que nos rythmes seraient peu compatibles! Nous profitons donc des jolies baies avoisinantes, redevenues désertes, pour observer la faune et la flore locale à notre guise!

Et, cerise sur le gâteau, nous passons à nouveau une nuit seuls au monde, dans un endroit idyllique! Ce voyage est définitivement un rêve!

Go to Canada : vos vacances à rythme lent sur le canal Rideau!

Testez la navigation sur le Canal Rideau, au Canada

   

Un peu de manoeuvre pour traverser la Merveille du Rideau!

Jeudi 30 mai - Jour 7 sur le Canal Rideau : de Jones Falls à Seeley's Bay

C'est aujourd'hui le grand jour où nous allons traverser les 4 écluses de Jones Falls au pied desquelles nous avons passé la nuit! Wow, que c'est impressionnant. D'autant plus que pour l'occasion, on se "serre" à 3 bateaux dans les écluses (quel monde tout-à-coup sur le Canal Rideau). Cela impose un peu de manœuvre aux capitaines... mais tout le monde s'en sort!

La traversée progressive des 4 écluses, dont la supérieure est séparée des 3 inférieures par un bassin d’évitage, nous fait prendre réellement conscience de l’exploit technique de l’ouvrage! Ici, les constructeurs du canal ont dû à la fois vaincre des rapides s’étalant sur 1.6 km et une dénivellation d’un peu plus de 18m. C’est vraiment extraordinaire, si on met en parallèle l’aisance avec laquelle on traverse cet endroit aujourd’hui!

Les moments forts de votre voyage sur le Canal Rideau : le passage des écluses!

Go to Canada : vos vacances à rythme lent au fil du canal Rideau

Il nous restera une bonne heure de navigation, à travers le beau lac Whitefish, pour rejoindre Seeley's Bay (et la toute récente base navale Le Boat), notre dernière étape.

Après plusieurs hésitations, nous trouvons l’embranchement du canal vers Seeley’s Bay (des indications supplémentaires ne seraient pas superflues). L’accueil par le maître de port est chaleureux : nous recevons à nouveau une information hyper complète sur tous les services disponibles dans un rayon… d’au moins 20km!

Seeley's Bay, étape de votre découverte du Canal Rideau

Ville improbable mais tellement attachante, Seeley's Bay ... Il suffit de se laisser porter par les rencontres étonnantes qu'on y fait, dans les rues, au parc ou dans les restos et commerces du coin. Manifestement ici, tout le monde se réjouit de l'arrivée des plaisanciers et de la vie que cela va amener! C’est vrai que ça a l’air très calme, en ce début de saison!

Une dernière balade dans le village; les fermes environnantes sont belles sous la lumière de fin de journée! Puis une dernière nuit dans cet environnement si apaisant du Canal Rideau. Nous sommes 3 bateaux cette fois : un couple de retraités d’Ottawa, qui en sont aussi à leur première expérience de navigation, et des compatriotes belges, grands habitués de la compagnie Le Boat (ils testent chaque année la navigation sur un canal différent!). Agréables causeries au bord de l’eau. Le coucher de soleil est sublime; la nuit est douce!

Go to Canada : vos vacances à la découverte des villes et villages du canal Rideau!

Panoramas de l'Ontario, au fil du Canal Rideau

   

Qu'il est difficile de quitter ce bateau Le Boat ... et le Canal Rideau!

Vendredi 31 mai - Jour 8 et fin du voyage sur le Canal Rideau

Réveillés de bonne heure, nous regardons le jour se lever sur le canal, le cœur vraiment serré! Que cela va être difficile de reprendre notre rythme de vie "normal" après cette semaine hors du temps. Ce bateau est totalement dans nos veines désormais. Et nous sommes prêts à signer sans hésitation si Le Boat nous demande de le ramener à Smith Falls!

Nous avons rendez-vous à 8h30 avec Sterling, pour la remise des clés et les formalités de départ. Nous sortons nos sacs, après un dernier coup d’œil à ce bateau spacieux, confortable et lumineux qui fut notre maison durant une semaine! L’équipe du Boat s’occupera de tout le reste : vidange des eaux usées, ravitaillement en carburant, approvisionnement en eau, … y compris le nettoyage (que nous avons pris en extra)!

Notre périple sur le canal n’aura pris en fait que 12 heures moteur (mais il est vrai que nous n’avons eu aucun temps d’attente aux écluses)! Rendez-vous compte : oui, vous avez bien lu : 12h moteur en 6 jours! A quoi il faut ajouter, bien sûr, nos expéditions à pied, vélo et kayak! Ces modes de déplacement (très) lent nous auront permis de vivre une véritable immersion dans ce joyau naturel, culturel et patrimonial qu’est le Canal Rideau. Un pur régal!

Nous allons prendre notre dernier petit déjeuner au village, dans un café-resto improbable mais tenu par une dame charmante! Il nous reste à prendre un taxi pour récupérer notre voiture à Smiths Falls.

Sur la très jolie route 15 qui nous amène en une petite heure de Seeley’s Bay à Smith Falls, nous réalisons à quel point le Canal Rideau est un trésor caché! Hormis quelques panneaux d’indication mentionnant les postes d’éclusage, rien dans le paysage ne laisse apercevoir les eaux que nous avons naviguées une semaine durant, ni les ouvrages d’art incroyables du Canal! Il y a fort à parier que des tas de touristes pressés passent ici (ou plus vraisemblablement encore sur l’autoroute entre Kingston et Montréal) sans même un coup d’œil à ce joyau du patrimoine Mondial de l’Unesco!

Notre aventure s'achève! Nous n'avons pas encore vraiment les pieds sur terre, cela va prendre un peu de temps! 

La navigation de plaisance, une merveilleuse façon de découvrir le Canal Rideau au Canada

Carine Lambé, pour Go to Canada - juillet 2019


N'hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez intégrer à votre prochain voyage au Canada une expérience de navigation avec le Boat sur le Canal Rideau Voyez notre suggestion pour vous inspirer, mais sachez que nous pouvons la revoir totalement sur mesure, en fonction de vos attentes particulières!

Crédit photos Go to Canada